Relations internationales

La Vallée d'Aoste et les Pays francophones

Le Conseil de la Vallée et les Institutions internationales

"Chacun d'entre nous devrait être encouragé à assumer sa propre diversité, à concevoir son identité comme étant la somme de ses diverses appartenances, au lieu de la confondre avec une seule, érigée en appartenance suprême, et en instrument d'exclusion. Il faut que chacun puisse assumer sans trop de déchirements cette double appartenance, maintenir l'adhésion à leur culture d'origine, ne pas se sentir obligés de la dissimuler comme une maladie honteuse".

Ainsi s'exprimait Amin Maalouf dans son oeuvre 'Les identités meurtrières', et c'est, exactement, dans ce sillon que peut bien s'expliquer la philosophie de l'engagement du Conseil de la Vallée dans le secteur des relations internationales.

Défendre et promouvoir la francophonie est, donc, un engagement primaire parce que cela signifie défendre et promouvoir nos valeurs et nos spécificités. L'espoir est celui de mieux préserver, non seulement la diversité linguistique et culturelle, mais aussi un certain nombre de valeurs majeures liées à notre spécificité comme la démocratie, l'accueil et la solidarité, qui sont autant de richesses primaires.

Voilà, donc, quelques bonnes raisons pour poursuivre, avec un essor renouvelé, les rapports de coopération, notamment avec les pays et les réalités francophones.